Logo ADFAAH

Rapport d'Assemblée Générale

                                                RAPPORT MORAL DU PRESIDENT

                                                                   ASSEMBLEE GENERALE DU 24 SEPTEMBRE 2016 à GIVRY

 

Mesdames et Messieurs les élus,

Mesdames et Messieurs les représentants des collectivités territoriales,

Mesdames et Messieurs les Présidents,

Mesdames et Messieurs les Directeurs,

Mesdames et Messieurs les Administrateurs,

Mesdames et Messieurs...Chers Parents, Familles et Amis,

 

Je veux tout d'abord vous souhaiter la bienvenue et vous remercier de votre présence pour ce RDV important pour notre Association.... Si elle permet au Conseil d'Administration de rencontrer les familles, elle permet aussi aux familles d'échanger notamment avec celles des autres établissements... Givry, Buxy, Saint Rémy et Sennecey Le Grand...Rappelons que dans chaque foyer et chaque année est organisée la journée des familles...

L'Assemblée Générale permet, vous le savez, de passer en revue le fonctionnement de nos établissements pendant l'année qui vient de sécouler, mais aussi de jeter un oeil sur le futur. La tâche est importante, mais nous allons faire le maximum pour que nos interventions ne soient pas trop longues.

Madame Catherine BOZONNET, Directrice Générale de l'ADFAAH vous détaillera les actions menées, en collaboration avec les directeurs des établissements, Serge BURGHARD pour le FAM de Sennecey Le Grand et le Foyer de Givry et Jean-Baptiste GOUYON pour les foyers de Saint Rémy et Buxy.

J'en profiterais, au nom du du Conseil d'Admnistration, pour les remercier ainsi que leurs adjoints, tout le personnel du siège et les équipes pour leur travail, leur investissement et l'engagement qu'ils mettent chaque jour, tout au long de l'année au service et pour le bien-être de nos 220 bénéficiaires.

Nous aurions souhaité une année plus calme que 2015... et bien c'est raté ! C'était sans compter sur plusieurs rendez-vous obligeant notre association et notamment le siège à mettre les bouchées doubles, tout comme les directions de nos établissements.

Nous commencerons par la mise en place de la nouvelle tarification et contribution des résidents, ainsi que des indicateurs de nos 3 foyers de vie voulue par notre financeur.

Ces réformes que nous avons trouvées quelque peu précipitées, devant être mise en place le 1er janvier 2016, nous ont obligé à informer les familles et organiser 3 réunions, une dans chacun des foyers de vie, Givry, Buxy et Saint Rémy. Cellesèci ont été animées par des chefs de service et personnels du Conseil Départemental de Saone et Loire dont je salue le stoïcisme.... Ces personnes, par leur présence, ont pu ainsi répondre au mieux aux questionnements des familles. Certaines de ces réunions ont été plutôt animées pour ne pas dire agitées, quelques représenatnts des familles de nos résidents regrettant que les élus ne soient pas présents. Rappelons pour information et à leur décharge que cette nouvelle politique financière avait été votée lors de la précédente mandature.

Cette formule est à ce jour en place et j'en profiterais pour remercier le travail de Christine FLEURY, Responsable Administrative et Financière de l'ADFAAH, qui à ce jour encore, guide certaines familles dans leurs démarches.

Nous avons, après négociation, obtenu du Conseil Départemental 0.15 équivalent temps plein  pour tenter de compenser cette nouvelle charge qui est assumée à ce jour par la siège.

Nous avons poursuivi avec l'AMEC (Association Médico Educative Chalonnaise) dont je salue les représentants présents à notre assemblée, les travaux de rapprochements en vue d'un éventuel GCSM, (Groupement de Coopération Médico-sociale). Nous avons pour cela été épaulé par un cabinet conseil. Si nous ne sommes pas totalement convaincus, dans l'immédiat, de la mise en gestion commune de nos associations, nous avons la conviction de l'intérêt d'envisager des créations.

Ce pourrait être le cas pas exemple d'un accueil de jour commun dont nous avons déjà discuté. Ce projet serait plutôt bien vu par les services du Conseil Départemental.

Nous sommes également tombés d'accord pour qu'il soit procédé à un audit sur le fonctionnement de nos associations respectives. Il serait ainsi plus clair de savoir ce que chacune d'entre elles a comme méthode de travail, capacités et expériences, qu'elles pourraient apporter à l'autre et comparer ainsi plus à fond leurs modes de travail. Nous avons en cela le soutien total de nos autorités de contrôle.

A propos de Groupement de Coopération Médico-Social, après plusieurs réunions de travail avec les Présidents et directeurs, nous avons dans une volonté commune, crée une conventions avec les Papillons Blancs de Paray Le Monial et Les Papillons Blancs de Blanzy. La signature de cette convention a eu lieu le 5 juillet dernier à deux pas d'ici, au Foyer Marie José MARCHAND et actait la création de ce Groupement de Coopération Médico Social qui a pour nom "ALLIANCE HANDICAP 71". Il se veut d'utiliser les meilleures compétences de chacune des 3 associations, pour imaginer des offres de prestations nouvelles et développer des actions départementales ou encore de se porter candidat pour la mise en place de nouveaux dispositifs au service du handicap...

Mais, le plus gros du travail a été bien sûr celui concernant le dossier de projet des travaux d'amélioration d'accueil de nos résidents et il est loin d'être bouclé....  Vous le savez, il s'agit de l'installation dans chaque chambre d'un cabinet de toilettes comprenant une douche à l'italienne, un WC et un lavabo.

A ce jour, les personnes vivant à l'année dans nos foyers de vie, n'ont d'autre choix que d'utiliser des WC communs ainsi que des douches et salles de bains. Ce projet de rénovation, largement justifié, implique des travaux soit par la constuction de neuf ou de réfection et concernerait 138 chambres ou studios. Le montant global de ces travaux qui s'étaleraient au minimum sur 5 ans serait de l'ordre de 15 millions d'euros.

Nous sommes conscients que le Conseil Départemental qui participerait, se retrouve, comme la plupart des collectivités territoriales, avec des difficultés de gestion dues à une baisse drastique des aides gouvernementales. Mais nous ne pouvons pas, alors que notre population accueillie est vieillisante et avec des pathologies qui accélèrent leur avancée en âge, leur imposer ce manque d'intimité dans la vie de tous les jours. Vous n'êtes pas sans ignorer que la plupart de nos résidents sont ou seront accompagnés à vie dans nos établissements et certains, qui n'ont plus de famille, y vivent 365 jours par an.

La loi du 11 février 2005 a permis de réaffirmer le droit des personnes handicapées ou, plus largement, à besoins, spécifiques, de bénéficier d'adaptations pour pouvoir vivre décemment, au même titre que n'importe quel citoyen.

La réponse à notre projet présenté aux services du Conseil Départemental semble s'engager globalement vers un accord, avec un petit bémol concernant la restauration. Si elle inquiète notre Conseil d'Administration, elle fâche quelques familles qui ont eu connaissance de la restriction en ce qui concerne nos cuisines. Il nous est en effet conseillé, pour les établissements de Buxy et Givry, de nous tourner vers la cuisine de Saint Désert qui serait construite pour l'EHPAD de Saint Désert et Buxy, nous demandant ainsi de privilégier la livraison des repas de nos résidents par cette future structure.

L'ADFAAH a toujours réalisé la fabrication sur place, pour une cuisine plus adaptée, des menus plus variés. La participation de certains résidents à la préparation des repas a aussi son importance dans ce choix.

En 2015, un accord de principe verbal, nous était donné lors d'une rencontre avec un directeur de service du Conseil Départemental pour la constuction d'une nouvelle cuisine à Giry, celle actuelle étant limite obsolète. Quand à celle de Buxy, les installations sont encore largement en capacité de remplir les besoins actuels et futurs du Foyer.

Bref, moins de 2 ans après, cette proposition serait remplacée par la fourniture des repas en extérieur. Ce n'est pas dans le projet de l'ADFAAH et nous comptons sur la compréhension du Conseil Départemental pour rediscuter cette proposition qui nous semble plutôt inadaptée et qui ne nous parait pas plus économique... Nous restons bien entendu à la disposition de notre autorité de surveillance pour avancer sur cette partie du projet.

De ce dossier important que nous avons lancé en 2014, nous reparlerons encore dans les assemblées générales à venir et c'est même plutôt rassurant, cela voudra dire qu'il est toujours en route et que nous avançons dans la bonne voie !

Je vous ai promis de faire court car les intervenants sont nombreux, je m'arrête donc là et vous remercie de votre attention, non sans rappeler que toutes les actions menées par l'ADFAAH, toutes les démarches, toutes les décisions prises se font évidemment et uniquement au service de nos résidents et en recherche permanente de l'amélioration de leur vie au quotidien dans nos établissment